• 28 Jan 2017
    PAR Magouille

Du côté d’Andernos

Il est tombé de la grêle. Un nuage gris noir, aussi dense qu'une barbe à papa, nous est passé au dessus. Puis le soleil de l'hiver s'est réverbéré sur tout le village ostréicole et ses murs blancs.

bacs d'huîtres

Nos pieds font craquer des bris d’huîtres.

Nous sommes dans l’un des 23 ports ostréicoles qui bordent le Bassin d’Arcachon, à Andernos-les-Bains. Ici quand la marée baisse, on se sentirait comme déposés sur une île lointaine.

porte nunméro 48

Village ostréicole d’Andernos

numéro 42végétation hivernale

Dans le port, les bateaux des plaisanciers mouillent dans la vase, à côté de ceux des pêcheurs et des ostréiculteurs. Et le long des quais, chaque cabane de travailleur a son numéro, sa porte colorée, qui donne envie de frapper pour voir qui se cache derrière.

Des guirlandes colorées donnent aux maisonnettes blanches des airs de guinguettes. La végétation rase les murs (et nous aussi).

On est samedi. Tout le monde semble au repos. Et on s’imbibe de cette ambiance paisible.

cabane du port ostréicole d'Andernos-les-Bains
Commenter