• 10 Avr 2017
    PAR Magouille
    actu : 11 Oct 2017

2

5 photos, 5 pensées

lunaire annuellelumières dans la nuit à anza borregoportraitla rade de brestla porte


🔗 Articles liés :

  1. Air du soir. Lunaire annuelle. Avril 2017. J’ai un problème avec les fleurs. Leur délicatesse, leur joliesse, leur fragilité. La saison des fleurs de toutes les couleurs est là et je m’en donne à coeur joie 💘 Virginie de Joli Bonheur commence un défi fleuri de 100 jours, mon feed Instagram va s’en réjouir !

  2. Cali-nostalgia. Anza-Borrego. Décembre 2014. J’ai reçu un commentaire de Backseattripper sur un billet concernant Anza-Borrego. Je l’ai relu, j’ai replongé dans les souvenirs. Et là, tout m’est revenu : la solitude, les lieux étranges (et flippants), le chant des coyotes et les expériences de photo sous les étoiles avec le boîtier qui se décharge à vitesse grand V à cause du froid. Je re-frissonne de plaisir.

  3. Concentration. Le Teich. 2016. Je suis réticente à partager des photos persos ici. Paradoxal, non ? Après tout, un blog, c’est perso. Tout ça est un mélange de protection, de pudeur, de réserve. Je fais partie de la catégorie des blogueurs qui n’existent que derrière leur clavier et leur appareil photo, dont vous ne voyez de temps à autre qu’une silhouette. C’est aussi pour ça que j’écris encore sous un pseudo (non mais qui fait encore ça en 2017 ?). Quand je me mets à ta place, petit lecteur, je me dis qu’il manque une dimension humaine, une incarnation. Parfois, je saute le pas. Parce qu’une photo décrit un moment, qu’elle véhicule quelque chose de fort. Comme celle-ci

  4. Wish list « évasion ». La rade de Brest. Août 2016. Ma copine Béné s’est installée à Brest (flash info : elle y a ouvert son cabinet de naturopathe et propose régulièrement des consultations à Paris). Dans la liste de nos futures terres d’aventures, il y a donc Le Finistère. Ca tombe bien. On y a campé l’été dernier, et on avait adoré les côtes sauvages, les paysages de landes, la gentillesse des gens (et les crêpes salidou). J’ai hâte.

  5. Life is a mess. A la maison. Janvier 2017. J’aimerais photographier plus mon quotidien. Des petites scènes, douces, bancales. La vie, quoi. Plus globalement, j’essaye d’aborder différemment la photo ces derniers temps. De chercher des sujets, des angles différents. PARTOUT.

Et toi, c’est quoi la pensée qui te vient à l’esprit, là, maintenant, tout de suite ?

Commenter




2 réactions
  1. Merci pour la mention de mon défi
    Pareil que toi, j’hésite toujours à poster des photos perso et même si j’en poste un peu plus qu’avant cela reste très rare et je me pose toujours un tas de questions avant et après les avoir publier : savoir si c’est bien ou pas, ce que les gens vont en penser, …
    Je pense que c’est sympa pour les lecteurs de nous voir de temps en temps mais sans trop en abuser

  2. Coucou Virginie ! Je me sens moins seule alors Moi aussi je me pose toujours tout un tas de question, et j’en viens à penser comme toi que ça peut être sympa pour les lecteurs de mettre un visage sur des mots !

    Magouille