MERRY
GRAPH
  • juillet 17, 2014
    PAR Magouille
    actu : mai 18, 2016

5

Le rêve sur la route : Highway 1

La route aux USA, c’est sacré. Certaines d’entre elles sont mythiques. La Highway 1, en Californie, en fait partie. Ici, on trouve des goodies à son effigie, des autocollants à coller sur sa voiture. Les Californiens en sont fiers. Sur quasi mille kilomètres, elle longe la mer, s’en éloigne parfois un peu, pour vite la retrouver. Une des parties dont on ne se lasse pas, c’est bien celle entre San Francisco et Santa Cruz. Allez, on vous embarque ?


Une épopée à elle seule La route 1 part de Mendocino County, survole la Baie de San Francisco via le Golden Gate Bridge, passe à travers les villes (Santa Cruz, notamment), se contorsionne le long de Big Sur et finit sa course à Orange County. Elle s’appelle tantôt Cabrillo Highway (au Nord), tantôt Pacific Coast Highway (vers Big Sur) ou Shoreline Highway (au Sud). C’est LA voie rêvée avec vue sur la mer pour traverser tout l’état.

Cabrillo Highway La première fois qu’on l’a prise, c’était à notre arrivée. On découvrait la Californie via la route portant le nom du premier navigateur européen ayant débarqué dans le coin (Juan Rodriguez Cabrillo). Fatigue, jet lag… dur dur de tenir droit le volant avec ces paysages bluffants. C’était en octobre. La végétation était encore aux couleurs de l’été, dorée, quasi-brûlée. Depuis, on l’a reprise plusieurs fois, au coucher du soleil, sous le fog, dans la nuit, en hiver ou au printemps. A chaque fois, l’effet waouh est là.

Patchwork de panoramas Des plages immenses, des mini-lacs, des falaises, des collines, des forêts… les paysages sont ultra-riches et certains points de vue épatants. On est bel et bien dans la campagne. Les activités agricoles sont présentes. On peut acheter des fruits et légumes sur la route, parfois même aller les cueillir soi-même.

A l’approche de San Francisco Les lieux de villégiature se font plus nombreux. De jolies maisons colorées donnent envie de s’installer là pour les vacances. A Half Moon Bay, quelques « ghettos pour gens aisés » bordent la route, avec mini-golf et barrières de sécurité. Les centres commerciaux font leur apparition.

Etrange Quelque part, sur cette route, les voitures finissent toujours par disparaître, dans la nuit, dans le fog, ou dans un rêve. On ne sait pas. La Californie nous perd. Entre horizon presque breton et végétation totalement méditerranéenne, on s’interroge. On ne sait plus où on est. C’est aussi ça la magie de la route 1.

Plus loin, sur la route 1… Monterey et Big Sur

Pensées

  1. Lors d'un road-trip aux USA, on a utilisé la highway 1 pour rejoindre LA à partir de SF. Du début à la fin, on a l'impression de redécouvrir des nouveaux paysages, alors qu'il ne s'agit que de l'océan, j'étais assez hypnotisée par la beauté des paysages, avec un énorme plus lors de la traversée de Los Padres entre la 33 et la 1.
    Énormes souvenirs à la lecture de cette article, avec la petite larme presque au bord des yeux
    Valentine

  2. Encore un chouette article agrémenté de belles photos! Ma mère et ma soeur sont à San Francisco en ce moment même pour les vacances, je leur demanderai si cette fameuse Highway 1 leur dit quelque chose. Par compte ça m'a mis la chanson d'ACDC Highway to hell dans la tête… hors sujet je sais :-p

  3. Coucou Trublion et Magouille
    je viens de vous tagguer pour le liebster Award
    A bientôt
    http://maeva-tahiti.com/vivre-a-tahiti/jai-eu-le-liebster-award

  4. Bravo pour votre blog ! J'ai passé un an d'echange universitaire en Californie (San Diego) et ces road trips me rappellent de tres bons souvenirs ! Je suis maintenant en Asie ! Elido. http://eatwelltravel.wordpress.com

  5. Merci ! Bienvenue par ici, et sympa de découvrir ton blog par la même occasion

Commenter