MERRY
GRAPH
  • janvier 30, 2014
    PAR Magouille
    actu : mai 18, 2016

14

6 petites choses qui ont changé depuis que je suis partie aux Etats-Unis

[Prélude sérieux] L’expatriation, ce n’est pas un voyage à durée indéterminée, c’est une démarche de vie en soi. Qu’on s’expatrie pour 1 ou 10 ans, il faut déployer des efforts pour mener à bien son objectif (adaptation, voire intégration). Le quotidien d’expatrié n’est pas toujours facile (ceux qui ont vécu à l’étranger hocheront la tête). Il faut s’adapter à un nouvel environnement, une nouvelle culture, parfois une nouvelle langue, etc. Ce qui en vaut la peine, c’est bien-sûr l’enrichissement. Et puis, de manière plus inattendue, un joyeux festival de surprises

Quand je suis arrivée en Californie, j’ai eu l’effet blonde. Ca nous a valu de bonnes rigolades. Depuis, je note toutes ces choses du quotidien, à première vue complètement banales, mais qui, mises bout à bout, changent le quotidien ! En voici 6, rien que pour vous.

1. Je m’habille casual tous les jours

(Mes anciens collègues ont le droit de rigoler.)
Là où on vit, les gens s’habillent de manière simple et décontractée. Le jour où je suis allée à l’UCSC (la belle université montagneuse de Trublion) en escarpins, j’ai compris qu’il fallait que quelque chose change dans ma vie

Avant, je portais beaucoup de talons. Ca, c’était avant. Les nouvelles meilleures amies de mes pieds, ce sont maintenant des Converses et des tongs. La dernière fois que j’ai sorti (occasionnellement) des talons, un jeune homme bien élevé m’a interpellée dans la rue d’un « hey baby ! ». J’ai eu l’impression d’être dans un clip de Beyoncé – un moment unique à vivre.



2. Mon nouveau téléphone, c’est l’Internet mondial

Je me demande même à quoi mon vrai téléphone me sert maintenant… Euh si, à aller sur Internet !? Le jour où je suis partie à l’aventure me procurer une carte SIM américaine, j’ai vécu comme une immense victoire le fait d’avoir un numéro US. Mais rendons-nous à l’évidence : dans un nouveau pays dans lequel on a un réseau social quasi-inexistant, un numéro de téléphone, ça sert pas à grand chose (à part appeler 911). Heureusement, grâce au wifi, je peux joindre et être jointe intraplanétairement (merci Skype, Facebook & co.). Ca, c’est vraiment chouette.


3. Je vais au resto à 7 heures du soir

parfois même à 6 heures 30 (no comment).
Les Américains mangent tôt, les restos ferment tôt, un excellent prétexte quand on a souvent faim de bonne heure (et moi, j’ai souvent faim). Au resto, le service est souvent très agréable et efficace. On ressort en deux temps, trois mouvements. On a ensuite le reste de sa soirée devant soi pour bloguer, regarder Netflix (ou jouer du ukulélé).


4. Mon appareil photo est une nouvelle extension de mon corps

Découvrir la Californie, c’est s’extasier en permanence. Alors, forcément on a envie de prendre tout plein de photos tout le temps. Comme j’aime bien la photo, je ne m’ennuie pas. Je dois l’avouer maintenant (Armoule et Florent, si vous nous lisez), pendant les fêtes de fin d’année, j’ai pris… 1000 photos (hum). Bon, faut dire, depuis que je suis arrivée, je travaille de plus en plus en manuel, alors ça demande souvent plusieurs tentatives, hein (merci aux amateurs de photographie qui passeront par là de me soutenir sur ce point).


5. Je me languis de retrouver une terrasse de bistrot

En quittant Paris, il y a une perte redoutable à laquelle on n’était pas du tout préparés : la perte du bistrot, et du moment de l’apéro entre amis. Adieu petites places perdues aux quatre coins de Paris… Adieu petite terrasse du Chineur et bars de Gaité… Adieu J’Go, ses barriques et les passages impromptus de Jean Dujardin… Adieu les copains… Adieu liberté de l’apéro

La première fois où on a voulu aller boire un coup avec Trublion (confiants), le serveur est arrivé et nous a demandé : « qu’est-ce que vous voulez manger ? ». Euh, non, Monsieur, on veut boire (bon d’accord, on va manger aussi) (mais juste pour vous faire plaisir). Et là, est venue la question qui tue (qui réduit à néant votre élan insouciant de consommateur d’apéro) : « puis-je voir votre carte d’identité ? ».

Depuis, je développe une nostalgie sans limite de la terrasse de bistrot (moi aussi, j’ai envie de savourer un verre avec mon sac pour ami) (comme cette jeune femme agréable qui passe sur Canal Plus).



6. Je ne me sèche plus les cheveux

Look de surfeuse et soleil obligent Bon, d’accord, c’est pas vrai. Comme vous avez été sages, je vais vous donner la vraie raison.

Partir aux Etats-Unis, c’est s’exposer au fail de la tension électrique. Je m’explique : vous êtes bien, vous avez votre adaptateur électrique en main (ouf, vous ne l’avez pas oublié), vous êtes content, vous branchez gentiment votre petit appareil électrique (qui est tout petit car il prend moins de place dans la valise). Et là, désastre : un bruit faiblard comme un dernier souffle en sort, comme si votre appareil était en fin de vie et vous faisait ses derniers adieux. En France, ce sont 230 volts qui sortent de votre prise, aux Etats-Unis… 120 volts (c’est bon à savoir).

Promis, la prochaine fois, j’écris un article plus sérieux sur l’expatriation (dis-je en croisant les doigts dans le dos). Pour toute réclamation, tout partage d’expériences ou tout LOL, ça se passe dans les commentaires :-) 

[Magouille]

Pensées

  1. Super intéressant cet article! Plein de petites anecdotes qui ne sont pas si anodines que ça et illustrent le quotidien bisous!

  2. Cool ! Moi c'est mon épilateur électrique qui ne survit pas au voltage… J'ai hâte de lire le versant le plus sérieux !

  3. J'adore! Et je retrouve quelques similitudes avec la NZ, notamment le casual
    J'attends la suite

  4. je rigole .. en même temps, Santa Cruz euh, c'est peut etre l'endroit le plus cooooool des US … d'ailleurs ça sent un peu la Marie Jeannne quand tu es là bas et que tu te promènes dans la rue principale … mais sinon, tu as raison … sur tous les points .. des petits détails que je ne note même plus .. sinon, achete un bon transfo .. il n'y a alors qu'un truc qui ne resiste pas, c'est le micro onde… et les radio réveils… et pour l'appareil photo .. moi aussi .. même après 5 ans de vie ici aux States, je l'ai toujours sur moi … même si parfois je me demande si ce n'est pas arrivé déjà en France … mais je reste quand même toujours un peu une extra terreste pour les gens …

  5. Super sympa ce post. Marcher dans la rue et, sur un coup de tête, s'asseoir à une table de terrasse qui traîne et se descendre une bière… ca me manque aussi !

  6. Sympa d'avoir réuni tous ces petits changements je vis à Miami depuis 5 mois et je peux constater quasi les mêmes choses, à part la façon de s'habiller. Ici, les filles sont tout le temps sur le 31 avec des talons de dingue et des robes ultra-moulantes!! Mais bon, c'est le coté bling-bling de Miami qui veut ça!
    Pour l'électricité, j'ai acheté une sorte de convertisseur de voltage sur Amazon! c'est génial (notamment pour l'épilateur et le sèche-cheveux!!)
    je te souhaite une belle aventure aux EU

  7. Sympa cet article ! Je me reconnais totalement dans toutes les catégories
    Pas facile parfois la vie d'expatrié(e)

  8. J'ai beaucoup aimé ton article, je ne suis pas expat' aux Etats-Unis mais au Royaume Uni et je me reconnais dans certains points, notamment l'apéro

  9. Moi je trouve ça sérieux quand même, et intéressant! Surtout pour le sèche-cheveux! (La question est: comment vais-je survivre à un séjour aux USA sans lisseur, le jour où j'irai^^)
    Et ne t'en fais pas pour le mode manuel, c'est normal de tâtonner, c'est comme cela qu'on apprend!

  10. Super ton article
    Je me retrouve bien dans tes 6 points : mon sèche cheveux ne marche pas ici, mon numéro de téléphone américain me plus à aller sur Internet qu'à téléphoner et j'ai toujours un appareil photo sous la main !
    Par contre, pour ce qui est du resto, ici c'est plutôt à 17h ou 18h que les américains y vont !

  11. hhiii super ton article la Magouille. Bon je me répète (je suis plus tenace que la crasse!) à quand une photo de vous deux (parce qu'on voyait vraiment rien sur ta photo de profil!!)??
    Bisous et profitez bien

  12. De Californie, un grand merci (un peu tardif… mais bien sincère :)) à tous pour vos gentils commentaires ! Ca nous fait très plaisir (on aime beaucoup les commentaires !!) Portez-vous bien et à très bientôt !!

  13. Flûte, je t'avais laissé un commentaire mais apparemment il n'a pas fonctionné. Bon je recommence. Je disais donc que ton article était très sympa (il l'est toujours) et que moi aussi les terrasses de café à New York me manquent horriblement. A tel point que j'en ai même écrit un article sur le sujet (http://pompommegirl.blogspot.com/2014/10/mon-kiff-voyeuriste-le-cafe-en-terrasse.html). Très chouette ton blog, je l'ai découvert grâce au défi blog! keep going

  14. Merci de tes petits messages, ça fait plaisir ! Je vais aller découvrir ton blog de ce pas !

Commenter