MERRY
GRAPH
  • décembre 9, 2014
    PAR Magouille
    actu : mai 18, 2016

29

5 jours en Californie du Nord, la secrète et sauvage

Redwoods, Californie, Etats-Unis
« Mais qu’est-ce que vous allez faire là-bas ? » C’est la question qu’on nous a posée avant de partir en Californie du Nord, dans la grande région côtière appelée North Coast. Assez révélatrice du no man’s land que c’est, tant dans les imaginaires que… dans la réalité. Moins de 2% des Californiens y habitent ! A part une copine qui nous avait dit adorer le coin de Mendocino, on n’avait eu ici aucun autre écho sur cette zone californienne méconnue. Loin des routes du Sud parfois saturées de touristes, nous attendait une autre atmosphère, plus pur jus, plus mystérieuse, plus « embruns et rondins de bois ». On est revenus sous le charme ! Vous le serez peut-être aussi ; qui sait ?


Points-clefs de notre voyage

  • 5 jours en basse saison : on était prêts à affronter le mauvais temps hivernal ! Il a été finalement très supportable. Un peu de pluie, un peu de brouillard, un peu de soleil : la météo-typique du coin.
  • 1 500 kilomètres en partant de Santa Cruz. Ca fait beaucoup de route pour seulement 5 jours, mais elle faisait partie du voyage, les paysages étaient changeants et chouettes. Un jour de plus dans le programme n’aurait pas été de refus.
  • 2 grands parcs aux séquoias millénaires : Redwood National Park et Humboldt Redwoods State Park. On ressort avec sa dose d’air pur.
  • 2 randonnées dans des canyons à fougères : Fern Canyon près d’Orik et Fern Canyon près de Mendocino. Simples et rafraîchissantes, pour ne pas dire humides !
  • 2 ville/village coups de coeur : Ferndale et Eureka. Une architecture différente de celle de la Californie du Sud, et mieux préservée – il nous a semblé.
  • 3 phares tous jolis et très différents dans leurs genres. Il ne manquait plus que du chouchen et du kouign-amann pour qu’on se croit en Bretagne
  • 2 spots insolites : Glass Beach et Bodega Bay (le lieu où Hitchcock a tourné Les Oiseaux)
  • Une vingtaine de wapitis : ces cousins de nos cerfs européens ne sont pas farouches, on a pu les observer sans difficulté !

Jour 1 : en route pour le Nord de la Californie

Journée entière de route On attaque fort, pour monter d’un coup jusque dans le Nord et redescendre ensuite progressivement. La Silicon Valley est dense en trafic, comme toujours. Et ce n’est qu’une fois passée Santa Rosa que l’environnement commence à changer.

On voit le paysage s’étoffer progressivement en arbres. Les collines sèches se muent en collines boisées. Tout devient plus vert. Mendocino County nous tape à l’oeil, joli, vallonné. La végétation est plus diversifiée. Les couleurs de l’automne sont plus présentes. Et le bonus : il n’y a pas grand monde sur la route. On roule, peinards.

Chandelier Drive-Thru
Un peu avant Leggett, on s’aventure dans un drive-thru, un des ces séquoias creusés pour y faire passer une voiture. C’est un reliquat du tourisme du début 20ème. Même creusé, l’arbre a continué sa petite vie, toujours vivant, toujours géant. Il est en forme de candélabre, d’où son petit nom. Mention spéciale à la boutique de souvenirs : kistchissime !

On s’arrête prendre de l’essence dans une station minuscule à Leggett. A l’ancienne : la cloche sonne quand on arrive, le gars de la station apparaît pour nous servir, les pompes sont d’un autre temps. On repart pour s’enfoncer dans d’épaisses forêts de séquoias. La route est bordée d’échoppes de souvenirs super kitsch ou autres curiosités touristiques (comment ça, vous avez pas toujours rêvé de voir une maison dans un séquoia ?). De temps à autre, à travers les arbres, on aperçoit la Eel River.

On arrive à notre étape de la nuit – Fortuna – au coucher du soleil. L’emplacement de notre hôtel est fortuit. Juste à côté se trouve la Eel River Brewing Tap Room, le bar de la brasserie Eel River. Le vrai rendez-vous des familles du coin. On est bien accueillis, l’ambiance est sympa. On y retournera le lendemain !

Jour 2 : Redwood National Park

On quitte notre hôtel sous un ciel opaque. On traverse Eureka, puis on longe le fond d’Arcata Bay. En ce dimanche matin hivernal, il n’y a pas un chat, et l’ambiance nous paraît joyeusement tristoune. Les nuages gris se mêlent au brouillard. L’ambiance est fraîche et humide. On fait une pause sur une longue plage de sable noir. Pour seul bruit : les vagues qui grondent.

Redwood National Park Stop au visitor center. Il n’y a pas foule. L’avantage de ce parc national, c’est qu’il est gratuit. Et ça tombe bien : notre Pass des parcs rigole à la maison. On décide d’emprunter une des routes scéniques du parc : Newton B. Drury Scenic Parkway. La mousse pousse sur la route. Les séquoias sont partout, gigantesques. On ressemble à des Minis Pouces à côté.

Fern Canyon C’est notre objectif-rando de la journée. Avec notre voiturette (dont le niveau bas d’essence nous fait frémir), on s’engage dans un chemin de terre tortueux en pleine forêt. Plus loin, une petite surprise à laquelle on ne s’attend pas : deux guets à passer. On se lance avec notre mini-voiture ; heureusement, on s’en sort ! Décor du film Jurassic Park 2, Fern Canyon nous offre une balade distrayante, les pieds dans l’eau et la tête dans les fougères. Ce jour-là, on a croisé pas mal de wapitis !

Patricks Point State Park Le soleil faiblit déjà quand on fait un saut à Patricks Point. Les panoramas du parc sur la mer sont très beaux. On croise des surfeurs qui campent dans le parc ce week-end-là, gros pulls en laine et bonnets vissés sur la tête. On leur tire notre chapeau bas !

Trinidad Le phare de Trinidad, petit village côtier sans histoires, est archi-minuscule. On ne peut pas accéder au vrai phare, mais on peut en voir une reproduction. On s’arrête au supermarché du coin pour acheter un bout à grignoter. L’après-midi touche à sa fin et on n’a même pas encore mangé : contrairement au reste de la Californie, dans le Nord, les restos sur la route ne sont pas légion.

Eureka Avant de rentrer à notre motel, on fait une pause dans cette (relativement) grosse ville du coin. L’architecture est différente de celle qu’on n’a l’habitude de voir : plus élancée, plus ouverte sur l’extérieur, plus basée sur la brique, aussi. On est séduits. Malheureusement, en ce soir de dimanche, on se casse le nez devant les enseignes fermées. Curieux : on est comme les seuls rescapés de cette ville déserte.

Jour 3 : Humboldt Redwoods State Park, le long de Eel River

Ferndale Au vu des descriptions qu’on avait lues à son sujet, Ferndale avait tout pour ressembler à un village de poupée un-peu-trop-beau-pour-être-vrai. C’est un village rural exceptionnellement bien préservé. Il est resté dans son jus, loin de tous artifices. On n’avait encore jamais vu un village comme ça en Californie. Un vrai coup de coeur.

Avenue of the Giants Le soleil s’est réveillé et perce entre les arbres immenses. En redescendant vers le Sud, on emprunte l’incontournable route scénique du Humboldt Redwoods SP : l’Avenue des Géants. Encore une fois, on est cernés par les séquoias. On fait des petites pauses le long de la Eel River. Les feuilles jaunes de l’automne tombent lentement des arbres.

Notre curiosité nous guide dans une de ces petites échoppes kitsches qu’on avait croisées à l’aller : Legend of Bigfoot. Le patron de la boutique est super gentil. On craque en lui achetant une carte de la Californie pour découvrir les chemins de Big Foot (c’est sûr, comme ça, on va le trouver).

A Leggett, on s’embarque pour la route 1, direction le Pacifique. On traverse en épingles un gros massif forestier. Après plus d’une heure de virages serrés, on tombe assez soudainement sur le littoral. On retrouve des petits airs de Big Sur, les arbres en plus. Vraiment très joli.

Fort Bragg Plus d’animation que dans nos étapes précédentes. Un chemin vélo/piéton est en cours de construction le long du littoral. Les gens en profitent pour venir humer l’air de la mer. On s’approche des falaises. L’écume des vagues crée une ambiance énigmatique magnétique. On se met en quête de l’attraction du coin : la Glass Beach, une plage de verre poli (héritée de la pollution humaine).

Point Cabrillo Lightouse Assez rare sur la côte californienne : ce phare fonctionne encore de manière traditionnelle. Sa lentille est encore en place. On arrive à ce phare en fin de journée, sans savoir qu’on allait pouvoir assister à son éclairage. Le coucher du soleil, les vagues, les oiseaux, la lumière du phare qui se projette en balayant les environs, c’était assez magique. On était parmi les derniers à quitter le parc quand la nuit est tombée.

Jour 4 : la région côtière de Mendocino

Mendocino C’est un village de pêcheurs qui est devenu un lieu de villégiature de choix pour les gens de la San Francisco Bay Area. Résultante : les prix sont aussi salés que l’air de la mer. Il y a quelques bonnes tables réputées. On a testé le Mendocino Café pour dîner. Poissons et vins locaux. Pas mal du tout. On a dormi « comme chez mémé » dans une petite chambre avec papier peint à fleurs au Didjeridoo Inn. Tous les matins, le patron réunit ses hôtes autour d’un petit déj’ de folie. On commence la journée en écoutant ses aventures de pêcheur d’ormeaux et de pousseur de marijuana reconverti (l’usage du cannabis thérapeutique est légal en Californie et la culture de marijuana est très répandue dans le Nord). De quoi se plonger dans le bain local…

Van Damme State Park On est allés marcher dans ce parc pour découvrir un autre canyon verdoyant, encore appelé Fern Canyon. « Have you seen the Fern Guy (l’homme des fougères)? », que nous demande de l’air le plus naturel du monde une petite dame à l’accent britannique. Non, mais on a trouvé le peuple des champignons le plus développé qu’on n’ait jamais vu auparavant !

Russian Gulch State Park Même sous le ciel gris, l’eau revêt des couleurs incroyables – vert, turquoise ou bleu profond. On s’amuse à compter les grottes creusées par la mer dans les falaises.

Jour 5 : en redescendant la côte

Point Arena Lightouse C’est un phare de 10 étages construit sur un bout de terre entouré de récifs, pile à côté de la faille San Andreas. Il a subi le gros tremblement de terre de 1906. Son gardien qui était dedans à ce moment-là a eu la peur de sa vie… Il a été reconstruit deux ans plus tard. On peut monter jusqu’en haut pour voir la vue. Assez chouette pour profiter du littoral.

Fort Ross State Historic Park Pas de chance. Le parc était fermé le jour où on y est passés. C’est une reconstruction d’un ancien village fortifié en bois, édifié au 19ème siècle par des Russes et des natifs d’Alaska pour y développer un commerce autour des loutres. La forteresse est imprenable : on n’a pas pu entrer dedans.

Sonoma Coast Plus vers le Sud, en continuant sur la route 1, on tombe ensuite sur la Sonoma Coast. On s’arrête au Vista Point pour pique-niquer. Encore une fois, on est seuls. La vue rien que pour nous. Et le littoral ciselé qui s’étend devant nous.

Bodega Bay On file plus loin encore sur la côte, à la découverte des spots du tournage du film d’Hitchcock, Les Oiseaux. Sous le ciel gris, la baie nous paraît aussi désenchantée que dans le film. Mais les oiseaux ont l’air nettement plus sympa quand même. Dans les terres, trônent fièrement l’église blanche et l’ancienne école du village – décors du film. « Have you shot your action scene? », nous demande en chemin un autre Britannique (ils ont la palme de l’humour). Derrière la barrière de l’ancienne école aujourd’hui habitée, deux clébards nous regardent de travers. On décampe vite fait.

On reprend la direction de la 101, vers Petaluma. Pendant un moment, on traverse de grandes étendues agricoles avec d’énormes troupeaux de vaches – certainement la réserve laitière de toute la San Francisco Bay Area. Pas très jojo. Les paysages se sont desséchés. Les arbres ont disparu. On retombe sur les couleurs dorées et argentées qu’on rencontre aussi vers Santa Cruz. C’est le moment de rentrer !

Carte de notre escapade en Californie du Nord


Envie de prolonger la balade ? Vous pouvez découvrir sur le blog nos autres escapades aux Etats-Unis, en Californie ou dans le Grand Ouest américain.

Pensées

  1. Chouette article qui montre un autre aspect de la Californie…

  2. J'adore ces carnets de route!
    Ces paysages magnifiques et ces séquoias gigantesques…

  3. Les photos sont magnifiques !

  4. Génial tu me rappelles mon road trip Seatlle-San Francisco d'il y a 4 ans ! J'étais aussi passée dans ce gros arbre d'ailleurs. Et l'Avenue of Giants, waouh !

  5. C'est tout à fait le genre de voyage que j'aime !

  6. C'est une belle alternative au Sud, si on aime les endroits plus calmes et plus verts !

  7. Hello lescausettesdecelestine Et oui quand on a goûté à ces grands espaces, on ne s'en lasse plus ! L'Amérique offre vraiment des échelles différentes à celle dont on a l'habitude en Europe…

  8. Merci Et merci de ton message, je découvre ton blog qui a l'air super chouette !

  9. Hé hé, ben tu vois, l'arbre n'a pas bougé En partant de Seattle, ça devait être bien cool !! On est arrivés aux portes de l'Oregon, et ça donnait vraiment envie de continuer plus haut.

  10. Alors on est d'accord Merci de ton message par ici !

  11. Quelle superbe trajet ! On ne pense jamais à explorer tout ce qui se trouve au nord de San Francisco, tu me donnes sacrément envie là !

  12. Ca donne envie !! Encore une nouvelle raison d'aller en Californie
    Clo

  13. La Californie ne m'avait jamais attirée avant que j'aille passer une année aux USA (en Virginie juste à côté de DC) et que durant mes vacances une copine insiste pour faire un petit road trip entre LA et San Francisco. Ce fut une véritable claque (heu pas LA), je suis tombée amoureuse et je n'ai qu'une envie y retourner asap faire découvrir ça à ma soeur. Cette balade dans le nord me donne aussi très envie!

  14. Sperbe ! j'aurai adoré faire ce voyage hors des sentiers battus

  15. Ca vaut vraiment le coup si vous aimez bien les ambiances forestières et brumeuses !

  16. Hey ! Coucou Clo ! Merci de ton p'tit message, ça me fait bien plaisir
    T'as vu ? T'as encore plein de raisons de revenir !!

  17. C'est marrant, effectivement beaucoup de personnes sont déçues de LA ! Mais en tout cas, la Californie est tellement grande qu'il y a de quoi varier les plaisirs, ça c'est pas mal. Bon futur projet de voyage alors

  18. Héhé ! C'est souvent ce qu'y a de meilleur

  19. Les photos des bords de mer sont superbe, Exactement le genre de paysage que j'aime. Et puis les road trip, il y a rien de mieux

  20. Wahou! Les paysages sont juste magnifiques!! Je prévoit un roadtrip de la côte ouest, parc nationaux, canyons… Mais pourquoi pas un jour faire la Californie du Nord. Ton post m'en donne bien envie en tout cas!!

  21. Nous avons fait a peu pres le meme parcours en mai dernier pour Memorial weekend, sauf que nous nous sommes arretes a Eureka. Redwood National Park faisait trop loin pour un weekend de 3 jours, j espere pouvoir y aller un des ces 4. J avais adore la region de Mendocino, la cote et les paysages sont superbes par la haut, encore un beau coin de la Californie!

  22. J'ai adoré les canyons du Sud-Ouest américain… tu ne seras pas déçue ! C'est bluffant et unique comme coin !

  23. Je te le souhaite ! Je ne sais pas si c'était le brouillard ce jour-là qui y a ajoutait un côté humide et mystérieux, mais j'ai trouvé Redwood encore plus dense, plus sauvage… on se sent vraiment perdu au bout de la Californie… c'est le coin idéal pour aller voir des wapitis aussi !

  24. Oui ! En Californie, on est servis côté bords de mer

  25. Super road trip !!!
    On vient de se faire la côte entre Bodega Bay et Glass Beach. Toute la partie Nord sera pour un prochain weekend de 3 jours !
    En tout cas, toute cette côte vaut la peine d'être vue !

  26. Je te confirme ! J'ai eu un vrai coup de coeur. C'est vraiment dépaysant, tellement différent du Sud. Ca fait beaucoup de route pour monter tout au Nord, jusqu'à Redwood National Park. Donc sur un long WE, c'est pas mal. Je pense que tu ne seras pas déçue !

  27. Superbe!

    Combes martine
  28. Merci pour ce récit qui nous a bien servi pour préparer un mini-trip de 3 jours en Californie du Nord, au départ de Berkeley. 1er jour: Berkeley-Scotia par l’Avenue des Géants; 2ème jour: Scotia-Mendocino par la côte, avec balade à Point Cabrillo. 3ème jour: ballade dans Mendocino et Mendocino Highlands State Park, puis la côte jusqu’à Bodega Bay, et retour à Berkeley.

    Tryphon
  29. Très sympa comme parcours ! Contente que ce billet ait pu vous être utile. Une très bonne année !

    Magouille

Commenter