MERRY
GRAPH

Camper et marcher au milieu des Joshua Trees

Joshua Tree National Park, c’est un parc national dans le Sud de la Californie où l’on rencontre des arbres-yuccas complètement atypiques : les arbres de Josué, comme les ont appelé les Mormons au 19ème siècle. Avec leurs branches ébouriffées, ils chatouillent le ciel. A la nuit tombée, on voit leurs ombres créer une ligne rigolote, à l’horizon. L’hiver est la saison idéale pour découvrir le parc sans trop suer… C’est une expérience que les Californiens recherchent : beaucoup aiment y passer les fêtes de fin d’année. Ils campent en plein désert, se retrouvent le soir autour d’un feu de bois, et renouent avec la nature. Joshua est aussi un gros spot d’escalade. On a vraiment été séduits par l’endroit.
Joshua Tree

Camper dans le désert ?

On a bien cru se casser le nez en arrivant dans le parc. Il faut dire qu’on approchait de 15 heures (le soleil se couchait deux heures plus tard), et qu’on arrivait en pleine haute saison dans le parc (pour les fêtes de fin d’année). On nous annonce que tous les campings sont pleins. Puis, on nous dit qu’on peut peut-être avoir de la chance et trouver un emplacement en allant par nous-même voir s’il en reste dans les campings. On comprend par la suite qu’en pleine saison, le panneau « full campground » reste affiché tous les jours. Chose qui peut pousser à faire demi-tour immédiatement bien-sûr… le mieux, c’est toujours de faire une double vérification. Bon à savoir !

On est arrivés à Jumbo Rocks, un des plus grands campings du parc. On avait un peu la pression. Mais on s’est vite aperçus que des gens avaient quitté leur emplacement sans enlever leurs petites étiquettes de réservation. Bingo, en deux minutes, on a trouvé un super emplacement, un peu caché, au milieu des rochers. On y est restés deux nuits. On a eu très froid. On s’est même levé un matin avec du givre dans la tente. Mais dans l’ensemble, on a bien aimé l’expérience.

Si vous campez en hiver à Joshua Tree NP, aussi chaud qu’il puisse faire en journée, équipez-vous vraiment pour le froid le soir / la nuit : sacs de couchage qui vont en-dessous de zéro, doudounes, bonnets, gants, etc.
Camping Joshua Tree National Park

Randonnées de 2-3h : ce que l’on conseille… et déconseille

Ryan Mountain : super vue

L’ascension du mont Ryan est d’intensité continue : pas hardcore, mais elle sollicite bien les muscles jusqu’au pic. Heureusement, la vue offre une belle récompense. La vue porte très loin : les montagnes enneigées, la vallée, les canyons. On est restés bien 20 minutes à observer tout ça. L’idéal, c’est d’y aller tôt le matin : moins de monde et une vue bien dégagée. Ne pas oublier eau et snacks.
rando Ryan Mountain Joshua Tree National Park

Lost Horse Mine : tristoune

On a été vraiment déçus de Lost Horse Mine pour une raison simple : un incendie a ravagé dans ce coin-là il y a quelques années. On traverse donc un paysage monotone complètement dévasté. Ca pince le coeur, et il n’y a pas vraiment de jolies perspectives pour compenser tout ça. Dans ce cadre-là, la mine, au bout, nous a paru un peu glauque.

Petites balades : 3 endroits bien sympatoches

Hidden Valley

Pas sûr qu’il soit encore là si vous y passez, mais à Hidden Valley, on a vu Laurent Weil de Canal +. Protégé par d’énormes rochers, Hidden Valley forme un microcosme bien particulier au milieu du désert. La faune et la flore y est plus riche, plus variée. Vraiment chouette à découvrir.
<

Barker Dam

Ici, un petit barrage avait été construit par les colons pour retenir l’eau au milieu du désert et faire boire leurs troupeaux. Le barrage a subsisté, créant un espace de fraîcheur unique au coeur du désert.

Arch Rock

En souvenir de notre passage à Arches, on a voulu aller jeter un oeil à cette arche. Bien moins spectaculaire, mais rigolote à voir si on a le temps d’y faire une incartade. Elle se situe derrière le camping White Tank.

Bilan super positif de Joshua

Il a fallu parfois lutter pour trouver une place de parking, aux têtes des sentiers. La grosse fréquentation du parc fait qu’il est un peu difficile de se retrouver vraiment seuls, au calme – contrairement à l’expérience qu’on avait eue à Anza-Borrego. Mais on a vraiment adoré l’ambiance du désert là-bas.

La topographie et la végétation variées font que les balades y sont vraiment agréables (hormis Lost Horse Mine qu’on déconseille, donc). Les Joshua Trees donnent une tonalité totalement mystique. Pas étonnant qu’ils inspirent certains artistes. Pour les amateurs de rock, il y a d’ailleurs juste à côté le studio d’enregistrement le Rancho de la Luna où ont enregistré pas mal de musiciens.

Pensées

  1. Belle image de nuit. J'aurais peur du froid!

  2. Ouah elle est superbe votre photo avec les étoiles ! C'est une comme ça que nous voulions, manque de bol c'était couvert….
    Sachant que même en été nous avons eu très froid la nuit, je n'imagine même pas en hiver !!!

  3. l'un des trois parcs des USA que je rêve de voir, merci pour ces infos

  4. Superbes paysages ! Ca donne envie une fois de plus l'envie de faire un petit tour vers le Sud !!

  5. Et bien, ce parc semble ne pas manquer d'intérêt…

Commenter