💼
  • actu : 4 Juil 2018
    par Magali

9 💭

20 choses à faire à Santa Cruz

Visiter Santa Cruz

Santa Cruz est très aimée des Californiens. C’est un endroit cool, avec une ambiance calme (moins l’été), des vibrations particulières, uniques sur la côte. Bien souvent, les voyageurs démarrent leur road trip de San Francisco et n’y passent qu’en coup de vent. Dans les guides, Santa Cruz est réduite à une ville de bord de plage où le must à visiter, c’est son parc d’attractions près de la plage. Le Routard n’y consacre qu’un minuscule paragraphe.

Moi, c’est une étape que je recommande ! Pas seulement parce que j’y ai vécu deux ans, et que j’y suis attachée. En ayant visité la Californie, je me suis rendue compte que c’était vraiment un ville comme on en trouve pas ailleurs. Elle est représentative d’une certaine facette de la Californie : le bien-vivre / la culture baba-cool / activités outdoor. Ca mérite de s’y arrêter.

Santa Cruz en Californie

L’idéal si vous êtes en road trip et démarrez de San Francisco : partir en début d’après-midi de SF, descendre le long de la côté via la Highway 1, très belle à ce niveau-là, passer la fin d’aprem sur Santa Cruz et la matinée du lendemain, avant de repartir sur Monterey et Carmel. Si vous souhaitez activer le mode farniente (profiter de la plage / vous reposer), passez un jour de plus ! Pour vous monter votre petit programme, voici nos recommandations classées par quartier ou zone géographique. En fonction de votre temps sur place, j’ai ajouté des options supplémentaires.

20 choses à faire à Santa Cruz

Downtown (le centre-ville)

Pacific Avenue
Maison victorienne à Santa Cruz

1. Pacific Avenue. Plus animée le week-end que la semaine, Pacific Avenue, c’est LA rue centrale de Santa Cruz. Une petite avenue aux faux airs de Disney Village où faire du lèche-vitrine, manger un bout ou boire un verre. J’adorais flâner à la librairie « Santa Cruz Bookshop », au nord de la rue, qui vend journaux, livres (dont certains d’occas’) et papeterie. Si vous croisez un monsieur tout habillé de rose paradant sous un parapluie, ou encore, un jeune passant en vélo de cirque éclairé de lampions : vous êtes bien à Santa Cruz.

Jetez un oeil aux murs des rues adjacentes, souvent colorés, couverts de murales. Un tout petit marché local sur tient le mercredi après-midi entre Cedar Street et Lincoln Street, juste à côté de Pacific Av. Pour manger, les options sont ouvertes. Pizza, burgers, mexicain, hawaïen, japanais, italien, on trouve de tout sur Pacific Avenue, ou dans les rues adjacentes.

Le midi, j’adorais me poser manger un burger avocat / bacon chez Jacks’ (202 Lincoln Street). Ils sont très gentils ! on commande à l’intérieur à la caisse, on donne son prénom, puis on récupère sa commande au guichet à l’extérieur, et on peut manger dehors à l’ombre d’un parasol sur les tables bleues – attention ils sont fermés le soir. Le soir, j’aimais manger au Shogun (1123 Pacific Avenue), un resto japanais à l’américaine – très généreux dans ses sushis, ou à 515 Kitchen & Cocktails (515 Cedar Street) dont l’ambiance est plus feutrée, et les cocktails. D’autres bonnes adresses dans le city guide de Laura.

2. Le quartier des maisons victoriennes (coin Sylvar Street / Mission Street). Quand on voit une de ces maisons en bois toutes colorées, on sait qu’on est aux Etats-Unis. Elles couvrent le territoire, dans des styles complètement différents. A San Francisco, on en trouve des tonnes. Santa Cruz a aussi une petite réserve sympa. Si vous vous baladez sur Pacific Avenue, prenez 15 minutes pour passer voir les plus jolies sur Walnut Street.

Si vous avez le temps :

3. Mission Hill. Si vous vous tombez sur l’horloge de la ville, au nord de Pacific Avenue, et que vous avez le temps de pousser votre balade plus loin, trouvez sur votre gauche le petit escalier qui grimpe le long de la colline, montez par là. Et hop ! Vous arrivez à Mission Hill, l’ancien coeur historique de la ville. La mission n’est pas digne de La Purisima. Elle est bien plus petite. Baladez-vous dans le jardin pour profiter de la vue sur Santa Cruz. L’entrée dans le parc est gratuite.

4. Musée de Santa Cruz. Il fait pas beau, qu’est-ce que je fais ? Si vous aimez l’histoire, et les visites de musée efficaces, poussez les portes du musée de Santa Cruz. Leur exposition permanente est vraiment très bien faite. La salle est petite, mais le parcours est super bien construit. Il y a une vraie mise en scène de l’histoire de Santa Cruz – des Natives à nos jours. Avec de vrais objets, des photos, des cartes postales, des portraits de gens qui ont vraiment existé, des mini-salles reconstituées (télégraphe, grenier de grand-mère). Pas mal à faire avec des enfants à partir de 7-9 ans.

Main Beach (la plage principale)

Vue sur le wharf de Santa Cruz
Santa Cruz Boardwalk
Santa Cruz Boardwalk

5. Le wharf. Ce ponton a plus de 100 ans, et oui, il tient encore debout. C’est à se demander comment. Les voitures peuvent rouler dessus, et cela fait vibrer toute la structure. Au bout : des restos (pas toujours la crème de la crème). Le plus connu, c’est Stagnaro Bros, un resto de poissons issu d’une famille d’immigrés italiens. Et surtout : une joyeuse et fidèle équipe d’otaries, si vous voulez en voir. Ambiance mystérieuse garantie quand la brume couvre le wharf.

6. Le boardwalk. Certains guides touristiques ne présentent Santa Cruz qu’en parlant du Boardwalk, et c’est bien dommage. Il est petit et vieillissant, on ne le classerait pas dans le rang des incontournables. Celui de Santa Monica est bien plus mythique. Mais son charme suranné le rend atypique. Si vous voulez rigoler un peu, faites-y un tour. S’il y a trop de monde, passez votre chemin !

West Side (le quartier West)

Arche sur le littoral à Santa Cruz
Steamer Lane Santa Cruz
Coucher de soleil sur la plage à Santa Cruz

7. Steamer Lane (et son mini-musée du surf). Ce spot de surf incontournable est aussi un endroit idéal pour admirer le coucher du soleil. Quand l’eau n’a pas disparu subrepticement et que la vague est là, l’écume s’abat sur les rochers. Cela paraît un peu dangereux de prime abord, et par gros temps, cela l’est vraiment. Les badauds s’amassent en face du phare pour voir les équilibristes de la vague. Et il y en a vraiment de très forts ! Le phare abrite un mini-musée sur le surf. L’entrée est gratuite et la visite prend 15 minutes à tout casser (en lisant bien les panneaux). Si vous continuez votre chemin, derrière le phare, il y a une petite plage assez cool, bordée par une falaise en forme d’arc. Les promeneurs peuvent y lâcher leur chien. Il y a souvent pas mal de monde (et pas mal d’algues l’été…).

8. Promenade du littoral. Un immanquable de l’expérience Santa Cruz. Prendre l’air de la mer, observer la vie de la Baie de Monterey, même quand il pleut. On peut longer la côte à pied ou à vélo en allant du wharf à Natural Bridges, sans avoir à faire de détour (ce qui n’est pas le cas du EastSide où beaucoup plus de maisons sont construites tout au bord de la mer). Les Santa Cruziens viennent ici faire leur balade (en tenue de sport, très important) ou leur jogging.

Si vous avez le temps :

9. Fair Avenue Temple. A ne faire que si vous êtes vraiment curieux, ou passez vraiment pas là. Santa Cruz n’a pas vraiment de monument emblématique. Mais ce temple bizarre, on le trouve assez représentatif des choses farfelues qu’on peut parfois y croiser. On ne peut le voir que de la rue, car c’est une propriété privée. C’est par ici pour connaître l’histoire de ce faux temple.

10. Natural Bridges. C’est un mini-joyau, ce parc. La plage, un rocher en forme d’arc dans la mer, un bois d’eucalyptus et des petits marais. On peut venir s’y baigner, bronzer, y faire son barbecue et pique-niquer (près du parking à l’intérieur du parc), partir à la recherche d’étoiles de mer dans les rochers qui partent vers le nord. D’octobre à février, on peut y voir des papillons monarques.

East Side

Surfeurs à Santa Cruz
Capitola

11. Baignade et/ou barbecue à Seabright. Bon, on vous prévient : l’eau est froide. Mais si par une chaude journée, vous cherchez une grande plage pour vous baigner sans être trop entassés, on recommande Seabright. Nous, c’est notre préférée. Bonus-barbecue : on peut y faire des feux de bois dans des grands cercles en fer mis à disposition. En revanche, pour en trouver un de libre, il faut souvent avoir de la chance ou venir très tôt. A lire : mon billet sur les plages de Californie.

Si vous avez le temps :

12. Balade en voilier sur la baie de Monterey. Le port de Santa Cruz, c’est avant tout un port de plaisance. On peut y venir pour louer un canoë ou un paddle, pour partir en expédition dans la Baie. Et on peut encore partir en groupe, en voilier, pour aller voir les baleines (si la chance est là). Une super expérience.

13. Pleasure Point. C’est la jumelle du West Side, mais plus petite et plus jeune (en terme de fréquentation). C’est un autre spot de surf recherché du coin. On nous a expliqué qu’il y avait des surfeurs du West Side et des surfeurs du East Side à Santa Cruz, et que c’était deux familles qui ne se mélangeaient pas.

14. Capitola. Des petites maisons colorées le long de la mer, ça ressemble à ça, Capitola. Une sorte de village qui sent bon l’air des vacances. Attention, certains week-ends, c’est assez chargé de monde. Mieux vaut se garer un peu plus loin et venir s’y balader à pied.

Les montagnes

Campus UCSC

Si vous avez le temps :

15. Se perdre dans les Santa Cruz Mountains. Les montagnes de Santa Cruz, c’est vraiment trop joli. Des petites routes qui partent en sillonnant dans les hauteurs. De ci, de là, bien cachées, des propriétés viticoles où l’on peut aller déguster du vin californien. Pour aller faire une chaîne humaine autour des séquoias géants, dirigez-vous vers Henry Cowell State Park.

16. Découvrir l’University of California Santa Cruz (UCSC). Si vous voulez prendre un peu de hauteur pour voir l’océan, vous pouvez aller à l’UCSC. En plein dans la forêt, parmi les séquoias, le campus est atypique. Avant d’y arriver, on traverse des champs pelés, souvent fréquentés par des daims. On prenant les routes les plus extérieures du campus, on peut voir la mer scintiller plus bas.

17. Rigoler à Mystery Spot. Si vous passez du temps sur Santa Cruz et que vous cherchez un truc rigolo à faire, Mystery Spot vous tend les bras. C’est une attraction locale décalée, dédiée à une soi-disant anomalie gravitationnelle. L’endroit se trouve en allant vers les montagnes. On peut réserver sa place sur leur site Web.

Sur la Highway 1

Wilder Ranch

3 idées de haltes entre San Francisco et Santa Cruz :

18. S’évader à Wilder Ranch State Park. Aux bordures de Santa Cruz, Wilder Ranch est un parc d’état immense qui s’étend du Pacifique vers les montagnes. Les paysages y sont vraiment beaux. Un des plus jolis sentiers, c’est bel et bien celui qui borde les falaises (attention au vide et parfois au vent qui peut souffler fort), avec petite crique de sable en chemin. Plus loin vers les hauteurs, on peut parfois apercevoir la mer. En voiture, on peut accéder au parking moyennant 8 euros. Sinon, on peut y venir de Santa Cruz à vélo. Il y a une piste cyclable parallèle à la Highway 1, le long des champs.

19. Faire une balade-nature à Año Nuevo State Park. Coup de cœur de l’hiver. Año Nuevo, c’est un point d’observation des éléphants de mer. Il y en a peu sur la côté californienne. Alors il mérite d’être noté. En fin de journée, avec le soleil qui se couche, c’est très agréable.

20. Prendre l’air marin à Pigeon Point Lightouse. Si vous êtes fan de phare ou d’ambiance marine, et que vous passez sur la route 1, faites une pause au Pigeon Point Lightouse, un modeste phare soutenu par une association. Très joli au printemps, car le coin est tout fleuri. On peut même dormir juste à côté du phare, comme l’a fait Virginie (blog Joli Bonheur).

Conseils pratiques

  • Quand venir à Santa Cruz ? Vous avez l’embarras du choix. Il fait à 90 % du temps très beau à Santa Cruz. Au mois de décembre, il est susceptible de pleuvoir beaucoup (hélas, pas depuis la sécheresse). Octobre peut être hot. En octobre / novembre, c’est le moment idéal pour voir des baleines et des dauphins. Le printemps est top avec ses éclosions de jasmin et de poppies. Entre juin et septembre, les journées peuvent être embrumées. A part quelques jours dans l’année, il ne fait jamais trop chaud. Le vent du large tempère pas mal le climat. Il faut souvent se balader avec sa petite laine. Par ici, pour plus de détails sur les subtilités de la météo en Californie.
  • Comment venir ?
    • En train et bus depuis San Francisco : compter 2 à 3 heures (parfois 4…)
    • En voiture en 1h30-2h en fonction du traffic, via :
      • la Highway 1 qui offre un très beau trajet depuis San Francisco, le long de la côte
      • la Highway 17, à travers les montagnes, pour les plus pressés ou ceux qui viennent de la Silicon Valley (attention, la route est sinueuse et les conducteurs souvent très speed)
  • Comment visiter ? A pied, à vélo ou en voiture, tout est possible même si on est bien aux USA ! On en témoigne : on n’a pas de voiture. En revanche, si vous n’avez pas beaucoup de temps, prendre le bus, c’est assez chronophage (multipliez facilement par 3 le temps de trajet que vous auriez eu en voiture). Pour se fondre dans l’ambiance en se la coulant douce, le top, ça reste le deux-roues. On peut louer des vélos dans le centre.
  • Où dormir ? Beaucoup choisissent de séjourner près de la mer. On aurait tendance à conseiller le East Side. En tout cas, évitez le quartier qui se trouve derrière le Boardwalk, pris d’assaut en haute saison et pas forcément très chouette. Pour les campeurs, les options, ce sont les campings d’état. Pour un logement longue durée, dans le centre, on a testé la Hinds House, une maison commune où chacun a sa chambre et partage la cuisine et les douches. Pas mal pour y croiser des gens et papoter un peu. Malheureusement, les prix ont carrément augmenté depuis qu’on y est passé.

Travel Book (gratuit !)
Abonne-toi au blog et reçois ta checklist pour t'aider à préparer ton voyage en Californie :
Commenter




9 réactions
  1. Elle semble effectivement mériter une petite escale…

  2. Joli récapitulatif, je trouve encore des choses que je n'ai pas faites, il va falloir que j'y remédie!
    Merci pour le lien, par contre tu as fait une erreur de prénom, tu as écrit Isabelle au lieu de Virginie 😉

    • Oups, toutes mes excuses !! Lapsus car je connais bien ton prénom 😛 Je voyais un peu flou quand j'ai bouclé l'article hier soir 😉

  3. Les maisons victoriennes ont l'air super jolies 🙂

  4. Hi Magouille ! Santa Cruz, étape essentielle pour se la couler douce pendant une journée en plein road trip !
    Merci d'avoir glissé mon city guide dans ta liste ! 🙂

    • De rien 😉 Je ne sais pas si cela vous faisait ça au début (ou encore maintenant), mais on n'osait pas trop recommander aux gens de passer du temps à Santa Cruz… un p'tit complexe d'infériorité quoi… Faut dire qu'il y a tellement de choses à voir dans le coin !

  5. en tout cas, ça à l'air très cool 🙂

  6. Je fais des recherche sur plusieurs villes pour un voyage avec EF et l’article m’a donné très envie d’y allé. Ça m’a fait mettre Santa Cruz dans l’un de mes favori. Super article <3 !!!!!!

    Euriell
    • Merci Euriell ! Ca fait très plaisir <3 Tu cherches une ville en Californie ?

      Magouille