💼
  • 25 Août 2015
    par Magali

1 💭

Blog Californie

J’ai vécu 2 ans en Californie et ce blog raconte mon histoire.

En direct de Santa Cruz.

J’ai vécu à Santa Cruz, une petite ville de Californie, au sud de San Francisco (avec les otaries et les pélicans). J’ai blogué ici mes aventures depuis les USA pour répondre aux questions qu’on me posait : ça fait quoi de vivre en Californie en vrai ? est-ce que les Américains sont tous gros ? les grands espaces de l’Ouest sont-ils si beaux qu’on le dit ?


California dreamin’

J’ai adoré vivre en Californie. Ca m’a permis de découvrir cet état à fond.

road trip en Californie

Notre idée de la Californie est imprégnée des choses que l’on voit dans les films et les séries – un mode de vie forcément cool. Il y a bien sûr tout un flot de nuances à apporter. La Californie est un monde peint en plusieurs couleurs. Certaines flashy et pimpantes (comme Venice ou les Painted Ladies). D’autres plus ternes et déprimantes (comme les ghost towns). En fonction de ce qu’on expérimente, on se construira une image différente.

D’un côté, il y le soleil, les surfeurs et les skateurs, le mode de vie orienté vers le tout pratique (« convenient » en anglais), les petites maisons en bois avec leurs jardins tranquilles, la mer, les paysages de fous, la positive attitude des Américains, les fancy hippie stores et la bonne bouffe. Légendaires et véridiques.

Ambiance de San Diego en Californie

Mais il y a aussi les inégalités, les ségrégations fortes entre communautés, le tout automobile dans certaines régions urbanisées comme la SF Bay Area ou LA, la cherté de l’immobilier, la stagnation de l’économie dans certains coins, voire les difficultés dans d’autres, comme dans la Central Valley où la sécheresse fait très mal aux agriculteurs.

Le NorCal et le SoCal sont deux mondes à part. Un peu comme dans Game of Thrones 😉 Dans le Nord, il y a les bûcherons, les cultivateurs de cannabis (et, supposément, les yétis). Dans le Sud, il y a plus de bling bling et de déserts. Dans la Central Coast (au milieu), on peut trouver les deux, des hipsters, des hippies. C’est là où je vivais.

désert du sud de la Californie : Anza-Borrego
2 ans aux Etats-Unis : l’American dream ?

Voyager en Californie

La Californie m’a gâtée en road trips et en randos.

baignade dans un lac en Californie

Je suis tombée en amour avec le road trip. Et je me suis donnée à coeur joie en rando et camping. Entre mer, montagnes et désert, les paysages sont très divers. Si vous êtes un amoureux de nature, les grands parcs nationaux comme les petits parcs d’état vous ouvrent les bras un peu partout.

Le voyage typique en Californie passe par 4 lieux : San Francisco, Yosemite, Los Angeles, Death Valley. Ces endroits sont emblématiques – comment ne pas passer par là ? J’ai eu de vrais coups de coeur pour d’autres joyaux, dont on parle moins : la Californie du Nord, Lassen National Park, Joshua National Park.

SF et LA sont deux villes vibrantes, géantes.

San Francisco

Beaucoup des Français adorent San Francisco et haïssent Los Angeles. Je fais partie du gang de ceux qui adoré les deux. Pour des raisons différentes et complémentaires. (Je crois même que j’ai préféré Los Angeles : j’ai trouvé la ville démente, elle est énorme, complexe et multi-facettes, à une échelle très différente de ce qu’on peut connaître, nous Européens).

Lors d’une virée dans les déserts du Sud, j’ai découvert San Diego et Palm Springs. J’aurai adoré vivre à San Diego. C’est une ville super chouette à voir, notamment pour son centre historique ambiance latino. Palm Springs est une curiosité bling-bling – enfin c’est comme ça que je l’ai vue.

Santa MonicaLos Angeles

Tous mes billets sur la Californie, classés par destination :

Californie

J’ai aussi exploré le reste de l’Ouest américain :

Ouest USA

Vivre en Californie

A Santa Cruz, j’ai goûté à la vie tranquille d’une petite ville californienne.

maison typique d'une petite ville de Californie

Je ne sais pas si je me remettrais un jour de mon expérience de vie en Cali, tant elle a été différente de ce que j’ai pu vivre nulle part ailleurs. Au début, j’ai dû construire de nouveaux repères et je ne comprenais rien (hi…). J’ai bel et bien eu un choc culturel. Ca a été dur de trouver un travail. Même acclimatée, j’étais sifflée de voir les Américains partir sans dire au revoir dans les soirées.

Mais j’ai accroché. C’était doux de vivre au bord de la Baie de Monterey, avec les surfeurs et les retraités, notamment au printemps et à l’automne. La vie y était relax et chouette. On s’est faits des copains qu’on aimait beaucoup. On s’est beaucoup régalés en couchers de soleil.

Bord de mer à Santa Cruz

Santa Cruz fait une étape sympa lors d’un road trip. Retrouvez tous mes conseils de visite (plus complets que dans le Routard ou le Lonely) :

20 choses à faire à Santa Cruz
skyline de San Francisco au coucher de soleil

Mon expat’ en bref

Le Blog

Ca, c’est la tête de mon blog à l’époque. Il s’appelait Pendant ce temps à Santa Cruz. J’y racontais ma vie du quotidien, entre séismes et donuts.

le soir au bord du Pacifique

De la West Coast au Sud-Ouest

Aujourd’hui je suis revenue en France. Toujours à l’Ouest, mais face à un autre océan. Je vis à Bordeaux. Je me balade régulièrement à travers la Gironde. Vivre en Californie m’a-t-il changée ? Définitivement. J’ai gardé un surplus d’enthousiasme 🙂

Je blogue toujours. J’écris, je photographie. Ce sont mes passions. Même si ma vie n’est plus aussi atypique qu’avant, j’ai voulu continuer (c’est plus fort que moi). Branchée nature et photos, je partage des bouts d’évasion : le Bassin d’Arcachon, Oléron, Noirmoutier, le Finistère. Je vous parle aussi de mes expériences créatives.

Et toi, qui es-tu ? Qu’évoque la Californie pour toi ? Laisse-moi un message 👇

Commenter




1 réaction
  1. Quelle chance d’avoir pu y aller et y rester aussi longtemps; j’ai moi aussi eu cette chance… C’était absolument génial…